Ce livre pourrait bien bouleverser votre vie…

VOUS VOULEZ SAVOIR POURQUOI ?

C’est facile : laissez-moi vous envoyer gracieusement les 2 premiers chapitres.

Vous avez un rapport difficile avec la nourriture ?
C’est le cas de la plupart des gens…

C’est en grande partie pour cette raison que
des millions de personnes souffrent inutilement
et meurent prématurément.

« Le début du présent millénaire marque à peu près la période où les gens meurent davantage de suralimentation que de sous-alimentation. »

Dr Stephan Rössner, directeur de l’Unité de l’obésité, hôpital de l’Université de Huddinge, Suède.

Nous mangeons trop, trop mal, et trop souvent.

Depuis 40 ans, je ne mange qu’une fois par jour.
Je n’ai jamais faim, jamais soif (et donc je ne bois pas non plus ; je vous expliquerai pourquoi l’injonction à boire 2 litres d’eau par jour est une imposture)

J’ai en toutes saisons une énergie formidable. Je pratique des sports intensifs quelle que soit la température, de – 15° à + 50° C sans manger et sans boire.
Et il m’arrive souvent de sauter mon unique repas quotidien ou de ne prendre que quelques fruits…
Mais ce n’est pas ça le plus surprenant.
Le plus intéressant, c’est qu’à aucun moment de la journée ne me traverse l’esprit la moindre idée de prendre quelque chose.
Une libération totale.
Vous imaginez ?
Combien dépensez-vous d’énergie, de temps et d’argent à organiser tout ce qui a trait à vos repas ?
On a à peine finit de manger que l’on commence à penser au prochain repas.
Où ? Quand ? Avec qui ? Qu’est-ce que je mangerai ? Ai-je bien fait les courses, ai-je tout ce qu’il faut ?…

Moi je n’y pense jamais !
Pourtant, vous savez… j’adore manger !
(Je sais, ce n’est pas l’impression que je vous ai donnée !…)
🙂

Mais il y a un monde entre aimer manger (des fruits et végétaux frais, pleins de vitalité), et être victime d’une dépendance pathologique à la malbouffe.

Alors oui, j’adore manger, mais je ne souffre d’aucune addiction.

Dans mon livre, je vous prends la main avec bienveillance pour vous emmener en douceur sur la voie de la libération de notre dépendance à la nourriture. Et croyez-moi, chaque pas sur le chemin est tellement gratifiant que l’on n’a qu’une envie : en faire un autre. Et un autre…

La récompense au bout de la route : l’énergie, la Joie, la démédicalisation de la vie (je n’ai pas pris un médicament depuis 40 ans alors que j’ai été un enfant bien malade…), et l’envie de réaliser plein de choses…

Allez, donnez-moi la main…

Ils ont lu mon livre

Rares de nos jours sont les livres que je peux recommander sans arrière-pensée, mais celui de Bernard Clavière « Et si on s’arrêtait un peu de manger… de temps en temps » en est un, et j’encourage vivement tous ceux qui souhaitent améliorer leur santé à le savourer et à se laisser inspirer par l’enthousiasme débordant de l’auteur.[…]
Le livre de Bernard Clavière est une bouffée d’air frais et un plaidoyer vigoureux et ô combien bienvenu pour une des pratiques de santé les plus anciennes et pourtant les plus méconnues : le jeûne.
Pas la moindre trace de dogmatisme chez ce penseur vraiment indépendant qui dénonce les gourous auto-proclamés du jeûne autant que l’Ordre des Médecins.
En outre, l’auteur dévoile tout au long du livre sa vision de la vie basée sur un socle spirituel solide, ce qui ne saurait déplaire à un lecteur comme moi.

Comme le dit Bernard Clavière, effectivement, le but de la vie n’est pas d’être en bonne santé ou de devenir vieux, mais de retrouver le divin en nous et servir. C’est un point de vue que je partage totalement.

J’ai moi-même pratiqué pendant des années le jeûne hebdomadaire et des jeûnes plus longs occasionnels. Et pendant plusieurs années je me suis contenté d’un petit repas quotidien le soir – à une des époques les plus actives et productives de mon existence – prouvant bien que le préjugé qui nous pousse à prendre trois (ou même deux) repas quotidiens, est sans fondement. […]

Le livre de Bernard Clavière m’a convaincu de renouer avec cette pratique.

Les bienfaits du jeûne sont tellement nombreux et tellement étendus qu’il a fallu vraiment une conspiration pour arriver à les cacher au public. En plus du jeûne, l’auteur aborde de façon claire et convaincante les bienfaits d’une alimentation végétarienne, bien que les deux ne soient absolument pas liés.

Ce livre est aussi un traitement efficace contre la peur, si habilement manipulée par le complexe pharmaco-médical, surtout en France où il est particulièrement pesant.

Il est enfin un encouragement merveilleusement libérateur au lecteur de tout tester par lui-même, d’oser faire ses propres expériences et donc reprendre les commandes de sa vie, plutôt que de consulter au moindre bobo. Chacun doit retrouver le pouvoir qui est en lui et assumer sa pleine responsabilité dans la gestion de sa santé.

Un grand, grand merci pour ce livre iconoclaste qui ne craint pas d’appeler un chat un chat et qui ose affronter cette montagne de poncifs et de préjugés qui se substitue aujourd’hui à la culture et à l’information, particulièrement dans le domaine de la santé.

Ecoutons Bernard Clavière et arrêtons-nous un peu de manger… de temps en temps.

Pierre Pradervand
Veyrier, Suisse
Pierre Pradervand a écrit une quinzaine de livres traduits en 13 langues. Il anime des séminaires sur la spiritualité au quotidien et le développement personnel.

Il y a des vérités qui sont parfois trop simples et trop proches de nous, pour que nous y portions foi spontanément.
Le jeûne en est une !
Rendez-vous compte : nul besoin de multiples années d’études, nul besoin même de comprendre ce qui se passe pour accéder par le jeûne au plus formidable moyen de soin et même de guérison qui nous a été offert !
Jeûner, c’est véritablement saisir à pleine main tout le potentiel vivant que Dieu a placé en nous, et qui dit « vivant » dit bien sûr « auto-réparant ».

Jeûner c’est surtout réaliser que le meilleur moyen d’aller bien, c’est de faire le moins possible ! Moins on fait, plus cela agit, moins nous agissons par nous-mêmes, par notre intellect, plus le corps se répare…
Alors, devant une méthode si merveilleuse et si simple, il a bien fallu inventer des kyrielles de précautions, de mise en garde, d’histoire plus dramatique les unes que les autres, afin

de dresser un voile de peur entre nous et le jeûne… c’est une bonne vieille méthode qui marche toujours autant !

Ce livre est une bouffée d’air formidable qui permet de traverser ce voile de peur et de méconnaissance d’une manière joyeuse et spontanée ! En « dédramatisant » le jeûne , en sortant du côté dogmatique, sectaire, absolutiste de certaines approches, il redonne a chacun le désir ardent de « s’y mettre », enfin !

Parce que jeûner s’apprend… en jeûnant !
Parce qu’avant de jeûner 40 jours, on commence par sauter un repas.
Parce que le jeûne est avant toute une démarche d’humilité et d’abandon des processus intellectuels, ce livre est une bénédiction qui porte avec légèreté et enthousiasme un message tellement simple que nous ne l’avions pas entendu :
« et si on s’arrêtait un peu de manger… de temps en temps ? »

Thierry Casasnovas

Thierry a-t’il vraiment besoin d’être présenté !

« Formidable ! Je viens de finir le livre de Mr. Bernard Clavière. J’ai lu de bons livres sur le jeûne, du Dr. Shelton entre autres. Mais celui-ci est vraiment intéressant car il amène irrésistiblement le lecteur à entreprendre cette démarche très personnelle du jeûne. Chapeau à Bernard Clavière ! »
Guy Martin, Naturopathe, Mèze (34)

« J’ai littéralement dévoré les 250 pages du livre, ce week-end. Je ne suis pourtant pas un lecteur assidu habituellement. Son style m’a tout à fait captivé…  »
Philippe Bert, Lyon (69)

« Le livre de Bernard Clavière est un régal, un pur délice ! (…) pas de dogme, pas d’idéologie, encore moins de sectarisme. (…)
Cet ouvrage est à mettre entre toutes les mains car le bon sens n’a pas d’âge ! Bravo et merci à Bernard Clavière d’être un défricheur d’idées et un créatif culturel. Ce livre est à la portée de toutes les bourses et de tous les esprits ! »
Christian Boniteau, (04) Naturopathe. Animateur de séjours de jeûne.

« Vous signalerez à Monsieur Clavière que j’ai de nombreux livres sur le jeûne. C’est le sien que je préfère et je l’en remercie de tout coeur. Je vous en commande un autre pour l’envoyer à une amie. Merci de me signaler si Bernard Clavière donne des conférences dans ma région. »
Nicole Bourrinet, Castillonès (47)

« Votre livre ‘Et si on s’arrêtait un peu de manger… de temps en temps’, m’a enthousiasmée. J’adhère à 200 % à tout ce que vous y exposez, d’autant plus que je suis végétarienne bio (non sectaire!) depuis bien des années, que je ne prends aucun médicament, que je pratique l’irrigation du côlon… »
Clotilde Favre, Lussas (07)

« J’ai lu ton livre attentivement : il est très bien fait, bien recherché, bien écrit, j’ai appris beaucoup de choses. »
Gisbert Bölling, fondateur de la Fédération française de Jeûne et Randonnée, auteur du livre « Le Jeûne », éd. La Plage.

« Un grand merci pour ce livre magnifique, votre courage et votre efficacité, et pour tout ce partage. »
Josiane Delannoy, Maubeuge (59)

« Je viens de découvrir votre livre formidable. Bien que déjà convaincu je désire me lancer dans l’aventure et désirerais intégrer un groupe de jeûneurs. Je trouve votre démarche sincère, d’une grande lucidité et pleine de courage. Merci de nous éclairer du fruit de votre expérience. »
Alain Casset, Marseille

« Ce livre est un régal de chaque jour, je le dévore et le savoure ! Merci pour tout ce que vous donnez avec justesse, conscience et générosité. C’est tellement juste, tellement révélateur, tellement éveilleur de conscience, tellement cohérent ! Oui je tiens à le dire et à le crier haut et fort ! Avis aux lecteurs : vous n’en ressortirez pas indemnes ; après sa lecture, vous risquez fortement d’être transformé, libéré et soulagé ! Jusqu’à la dernière page et jusqu’au dernier mot tout a sa place, sa valeur, sa profondeur. Tout est concret, réalités, témoignages et bon sens. »
Danie Azout, Six-Fours-les-Plages (83)

« Tout d’abord je tiens à vous réitérer mes félicitations et toute mon admiration quant au courage qu’il vous a fallu pour écrire un tel livre, si loin de la pensée unique. Ce que vous dites me paraît non seulement juste et évident mais aussi plein d’humour, ce qui ne gâche rien. J’ai moi-même essayé de mettre en œuvre certains de vos conseils donnés dans le livre et en toute honnêteté je n’y ai trouvé que des avantages puisque je me sens mieux et légère, je n’ai pas perdu de vitalité, bien au contraire et mon portefeuille se porte lui aussi très bien. Je ne manquerai pas de poursuivre et approfondir ma pratique du jeûne.
Marie-Rose Chamand, Bruges (33)

« Ci-joint mon chèque pour 2 livres ‘Et si on s’arrêtait un peu de manger…
Il est formidable. On me l’a prêté mais je tiens absolument à en avoir un pour moi et un autre à prêter. Merci. »
Alfred Siegrist, Cournon d’Auvergne (63)

Alors, vous voulez en savoir plus ?

Envoyez moi votre mail et vous recevrez immédiatement les 2 premiers chapitres de mon livre.
Elle est pas belle la vie ?
😉